Installation de piscine coque à Bordeaux : L'équilibre de l'eau : Alcalinité de l'eau, le TAC

L'équilibre de l'eau : Alcalinité de l'eau, le TAC

Le rôle des bicarbonates et des carbonates.

La richesse des bicarbonates et carbonates est mesurée par le TAC ( Titre Alcalimétrie Complet ) exprimé en degré français ( 1°f = 10 ppm ou 10 mmg/l ).

Cette richesse doit se situer entre 10 et 30 °f pour assurer à l'eau de la piscine un pouvoir tampon suffisant.

 

Le pouvoir tampon 

 

Terme souvent employé en chimie, le " pouvoir tampon " est indispensable à la stabilité du pH. C'est un phénomène très facile à comprendre. Vous le connaissez d'ailleurs lorsque l'on parle d'une aspirine tamponnée, c'est à dire n'occasionnant pas de brûlure d'estomac. Un " pouvoir tampon " consiste en la faculté d'empêcher un choc brutal. C'est le rôle des " tampons " sur les wagons de chemin de fer : sans eux, lors du freinage, le choc pourrait être violent pour les passagers...

Ainsi une eau non " tamponnée ", ou trop faiblement, verra son pH totalement instable, avec pour beaucoup d'eaux, une tendance à la montée du pH malgré des traitement répétés pour le rectifier.

Pour empêcher cela, on peut intervenir sur 2 éléments :

- 1 -  Enrichir son eau en bicarbonates : la valeur en bicarbonates doit être supérieure à 10°f. Pour obtenir une hausse de 1°f, ajouter 170 g de correcteur d'alcalinité ( Alcaplus de Bayrol vendu sur les magasins Alliance Piscines Mérignac et la Teste de Buch ) pour 10 m3 d'eau. pour connaître la valeur nécessaire à l'équilibre de votre eau, il suffit de lire la Balance de Taylor qui la définit en fonction du pH et du tH ( dureté de l'eau en sels de calcium et de magnésium ) sachant que :

- pour beaucoup d'eaux, le tH restera ce qu'il est ( l'idéal serait de 10° à 20°f )

- la qualité d'un bon pH en piscine étant entre 7,0 et 7,4.

C'est sur l'alcalinité ( TAC ) que l'on pourra intervenir pour rétablir une eau équilibrée.

 

- 2 - Protéger au mieux le gaz carbonique présent dans l'eau de votre piscine.

C'est pour la stabilité du pH, un point très important, sur lequel on peut souvent agir...En effet, le dépôt de tartre sur les parois, qui est la plaie de l'entretien de l'eau, le pH, sont liés au niveau du gaz carbonique dissous dans l'eau. Chaque fois que l'eau est agitée, il y a extraction des gaz qu'elle contient et par conséquence, variation rapide du pH. C'est alors l'obligation de traiter en permanence pour baisser le pH ( eau dure ou moyenne ) ou l'augmenter ( eau douce ). C'est ainsi que nous connaissons des consommations annuelles en pH moins  de l'ordre de 20 ou 30 kg au lieu de quelques kilos...

Cette destruction du gaz carbonique par agitations de l'eau dûe entre autre s à  :

- un refoulement trop haut dans l'eau ( pour créer des remous ),

- un jet d'eau, une chute d'eau ( ne pas le supprimer mais en modérer l'usage ),

- un appareil de nage à contre-courant utilisé en jet/remous sans interruption,

- une pisicne à débordement avec chute d'eau brutale.

 

En dehors de l'agitation de l'eau, une température élevée de l'eau influe également sur ce déséquilibre. Ainsi, plus l'eau montera en température plus il y aura des variations de pH.

Il est aussi impératif que l'eau contienne une certaine quantité de gaz carbonique dit équilibrant pour conserver les indispensables bicarbonates de calcium. Sinon, ces bicarbonates se transforment en carbonates, avec précipitations de calcite sur le bassin, c'est à dire formation de tartre sur lequel vont se fixer tous les déchets, les algues, les germes pathogènes;

 

Retour Nous contacter